Embaucher Romain en Stage : Bonne ou mauvaise idée ?

- Anais

Si vous recevez une candidature de Romain, ne répondez pas, fuyez et déménagez votre entreprise très très loin ! Délocalisez-vous !

Romain c’est un peu la technique du pied dans la porte, vous lui ouvrez une fois et vous ne pouvez plus vous en séparer… Chez Evoliz, on lui a ouvert la porte en mai 2016 pour son premier stage de BTS. Il avait l’air sympa, son regard malicieux nous a charmé !

Deux mois plus tard, sonnait la fin officielle de son stage ; mais pas la fin de son aventure chez nous, Ah ça non !

Romain « le stagiaire récurrent » allait RE-venir ; Romain « le stagiaire aux longues dents » voulait être développeur en chef à la place du développeur en chef ! Il s’intègre, il s’infiltre… il réalise son 2ème, son 3ème … jusqu’à son 5ème stage chez Evoliz. Impossible de l’arrêter…

Pourtant on a repris espoir quand on a appris que ce 5ème stage marquait la fin de ses études.

Alors c’est terminé ? Romain va s’en aller ? QUE NENNI !

Ce serait bien mal le connaître… On n’obtient pas son titre de « stagiaire aux dents longues » sans effort…

Avant même la fin de son stage, la sentence est tombée ! Romain s’est vu proposer un CDI chez Evoliz ! Il a gagné ! Il nous a eu ! On en est certains, depuis le premier jour il avait tout planifié 🧐

Chaque matin il est là, qu’il vente ou qu’il pleuve. Malgré la distance qui le sépare du bureau il prend son train, son bus puis termine sa randonnée pour nous gratifier de sa présence. « Et même quand le train est en grève je le retrouve à la sortie de chez moi à 8h dans le froid… alors que je ne lui ai jamais dit où j’habitais… ! » nous avoue un de ses collègues.

Quand on demande à Romain ce qu’il fait chez Evoliz il nous répond : « Je joue à la console, je bois des latte macchiato et par moment j'occupe le poste de développeur. »

Romain prend des croix pour association de malfaiteurs, il essaie inlassablement de viser des cibles avec son nerf sans jamais les toucher… il tente de duper notre office manager sur l’existence de son diplôme et fait des chants polyphoniques (attention ne dites rien, c’est un corse !)

Pourtant, on est tellement contents qu’il ai poussé la porte du bureau en mai 2016. On est heureux qu’il se soit senti bien accueilli et on est fiers qu’il ai voulu revenir 😊

Ses collègues développeurs disent de lui qu’il est « super sympa, qu’il participe fortement à la bonne ambiance, qu’il est autonome et tout terrain (il peut travailler sur tout type de projet). » Ils avouent même, non sans amertume, que « Romain nous éclate à Street Fighter alors qu’on s’entraine tous les jours ! ».

Alors Romain, un grand merci à toi et à ta bonne humeur ! Et re-re-re-re-re-bienvenu (mais cette fois-ci définitivement) dans notre équipe de fous 🤯