L'inquiétude des dirigeants de PME est au plus haut depuis trois ans

27/06/2012 - Nicolas

Telle est la conclusion de la 14ème vague du Baromètre réalisé par l'IFOP pour KPMG et la CGPME afin de déterminer les conditions d'accès aux crédits et les conditions de financement des PME.

14 ème Vague Baromètre CGPME KPMGE

Méthodologie de l'enquête sur les dirigeants de PME

L'enquête a été réalisée auprès de 401 dirigeants d'entreprises, représentatifs des entreprises françaises de 10 à 500 salariés.

La représentativité de l'échantillon a été réalisée par un échantillonnage raisonné sur quotas et un redressement selon les données de l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques).

Plus de la moitié des dirigeants de PME inquiets pour leur activité en 2012

Alors que les PME sont de plus en plus réceptives aux solutions de Cloud Computing. Cette étude montre, qu'après une reprise de la confiance des dirigeants de PME dans l'économie française pendant les six premiers mois de 2012, celle-ci régresse puisque l'étude montre que 86 % d'entre eux sont inquiets.

Les hausses sur les prix des fournisseurs ou sur les coûts arrivent en tête des difficultés rencontrées, malgré une baisse du nombre de PME concernées. Près de la moitié des PME (46 %) sont concernées par une baisse du chiffre d'affaires et 31 % par des problèmes de trésorerie ou de financement.

Une augmentation des besoins de financement des entreprises

Près de deux tiers des patrons de PME (68 %) ont au moins besoin d'un financement, ce qui fait une augmentation de 10 points par rapport à mars 2012.

Cette hausse s'explique à la fois pour un besoin d'investissements (42 %) et des besoins de trésorerie (36 %). Ces besoins sont spécialement présents dans l'industrie (44 %) et les PME ayant un effectif de 20 à 49 salariés (46 %).

Le crédit difficile d'accès pour les Petites et Moyennes Entreprises

En complément de soucis de financement, 3 dirigeants de PME sur 10 estiment que la conjecture économique provoque des impacts négatifs sur leurs conditions d'accès au crédit. Le phénomène d'autolimitation dans leurs demandes de financement auprès des banques se poursuit parmi ces dirigeants, ce qui concerne un tiers d'entre eux.

Cette autolimitation est plus forte dans l'industrie (43 %) mais aussi chez les PME ayant besoin de financement d'investissements (46 %) ou d'exploitation (56 %).

Les PME constatent un durcissement des conditions de financement des banques

Plus de 7 dirigeants de PME sur 10 (73 %) relèvent un durcissement des conditions de financement par les banques, alors que ce chiffre était de 68 % lors des deux enquêtes précédentes.

Dans ce contexte de durcissement de financement, le nombre de dirigeants se disant prêt à examiner les conditions des banques concurrentes reste stable, même si ce nombre représente 48 % d'entre eux.

L'inquiétude des dirigeants de PME ne devrait pas retomber avec l'annonce de l'augmentation du SMIC de 2 % qui vient d'être confirmée par le gouvernement. Cette augmentation, applicable au 1er juillet 2012, inquiète effectivement les patrons de PME par la répercussion qu'aura cette hausse sur leurs charges.

 

Sources :
http://entrepreneur.lesechos.fr/
http://www.cgpme.fr/





Chronique Widoobiz : Pourquoi utiliser un logiciel de facturation en ligne ?

Bientôt la fin de l'aide à l'embauche des jeunes pour les TPE


Evoliz est fait pour vous

Plus qu'un logiciel de gestion commerciale et de facturation en ligne, Evoliz.com est un véritable outil de pilotage pour votre entreprise.

Libérez-vous du temps sur la gestion d'entreprise et créez très simplement un devis, une facture ou une dépense directement sur internet !

Testez gratuitement

Abonnez-vous à Evoliz

Twitter Google+ Youtube RSS

Rechercher dans le blog

Thématiques du blog

Actualité (85)
Astuce (47)
Cas pratique (24)
Comptabilité (30)
CRM GRC (17)
Entreprise (153)
Etude (61)
Evénement (78)
Expert comptable (33)
Facturation (68)
Gestion commerciale (67)
Interview (18)
Nouveauté (51)
SaaS Cloud (62)

En savoir plus sur