L'envie d’entreprendre des Français : un sondage d'opinion inédit

22/11/2011 - Nicolas

Le baromètre « L'envie d’entreprendre des Français – Tour des régions 2011 » vient d'être publié. Chaque région a répondu à une douzaine de questions sur 3 grandes thématiques (la perception, les projets d'entreprises et l'image des entrepreneurs). En voici un rapide résumé de cette enquête.

L’envie d’entreprendre des Français – Tour des régions 2011

Méthodologie du baromètre 2011 sur l'envie d'entreprendre des Français dans les régions

Un questionnaire a été administré par l’IFOP auprès d’un échantillon de 9 600 personnes, représentatif de la population Française âgée de 18 ans et plus. Pour chacune des 22 régions de France métropolitaine, 400 à 600 questionnaires ont été réalisés du 9 au 22 septembre 2011.

Dans chaque région, la représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par département et catégorie d’agglomération.

Le questionnaire de douze questions a permis d’évaluer les Français sur trois thématiques :
− la perception de la création-reprise d’entreprise
− les projets d’entreprise, les freins et les leviers
− l’image des entrepreneurs et du territoire

De nombreux acteurs ont participé à cette enquête tels que Netco Group, Réseau Entreprendre, Notaires de France et Humanis, en partenariat avec LesEchos Entrepreneur.

Résumé des 3 parties du baromètre 2011 sur l'envie d'entreprendre dans les régions françaises

> Partie 1 - Perception de la création / reprise

Les termes associés à la création – reprise d’entreprise et leur hiérarchie sont très voisins des motivations des entrepreneurs. Ce qui vient avant tout à l'esprit des personnes interrogées ce sont l'épanouissement personnel (43%) et être son propre patron (42%). Viennent ensuite la prise de risque (20%) et la réussite (18%).

Pour mener à bien le projet de lancer sa propre affaire, de créer sa propre entreprise ou d’en reprendre une, les trois besoins les plus importants aux yeux des interrogés sont les aides financières (52%), du courage et de la persévérance (45%), et de l’expérience, un savoir-faire (37%).

> Partie 2 - L'envie d’entreprendre des français

Le créateur ou repreneur type est un homme, jeune (entre 18 et 24 ans) connaissant au moins un entrepreneur.

Par rapport aux personnes interrogées très peu sont dans une démarche de reprise d'entreprise dans 3 ans (seulement 7%) et 14% pourraient être incités à créer une entreprise dans les 3 ans à venir. Ces chiffres s'expliquent par le fait que la reprise d’entreprise est perçue comme un acte plus complexe et plus coûteux.

Ce qui freine la création d'une entreprise est avant tout la situation actuelle (salarié, retraité) qui convient (48%) et 19% trouvent que c’est trop risqué financièrement.

> Partie 3 - Image de l’entrepreneuriat et perception des entrepreneurs / selon leur typologie

De manière générale sur cette 3ème thématique :
- 72% estiment qu’ils seraient soutenus par leur entourage
- 50% des sondés jugent que l’économie de leur région est porteuse
- 83% estiment qu’hommes et femmes sont égaux face aux chances de succès
- 77% considèrent que les jeunes entreprises contribuent beaucoup (25%) ou assez (52%) à l’attractivité et au dynamisme de leur région
- 84% déclarent que les leaders d’opinions (que sont les médias et les élus) ne parlent pas suffisamment des PME et de leurs dirigeants

Conclusion de ce baromètre "L’envie d’entreprendre des Français – Tour des régions 2011"

En conclusion... "La suite est à inventer ensemble par nos engagements pour l’entrepreneuriat en France et dans nos régions. Chacun d’entre nous peut, à la mesure de ses moyens, de ses contacts et de ses réseaux influencer positivement le développement de l’envie d’entreprendre. Les entrepreneurs peuvent témoigner de leur passion et inciter leurs collaborateurs à entreprendre. Les étudiants peuvent se former en association pour entreprendre. Les pouvoirs publics peuvent soutenir des actions et des stratégies de promotion de l’entrepreneuriat. Les institutions peuvent élargir le spectre de leurs actions pour embrasser l’entrepreneuriat de la sensibilisation aux réseaux d’entrepreneurs."

 

Sources :
http://www.barometre-entreprendre.fr
http://entrepreneur.lesechos.fr
http://www.chefdentreprise.com
 





Lancement des journées de l'entrepreneur 2011

Lancement de la Semaine des Business Angels (BA)


Evoliz est fait pour vous

Plus qu'un logiciel de gestion commerciale et de facturation en ligne, Evoliz.com est un véritable outil de pilotage pour votre entreprise.

Libérez-vous du temps sur la gestion d'entreprise et créez très simplement un devis, une facture ou une dépense directement sur internet !

Testez gratuitement

Abonnez-vous à Evoliz

Twitter Google+ Youtube RSS

Rechercher dans le blog

Thématiques du blog

Actualité (85)
Astuce (47)
Cas pratique (24)
Comptabilité (30)
CRM GRC (17)
Entreprise (153)
Etude (61)
Evénement (78)
Expert comptable (33)
Facturation (68)
Gestion commerciale (67)
Interview (18)
Nouveauté (51)
SaaS Cloud (62)

En savoir plus sur