Quelles technologies au service de l'entreprise en 2014 ?

27/03/2014 - Nicolas

Le cabinet d'audit et de conseil Deloitte vient de publier son étude « Tech Trends » sur les 10 tendances stratégiques de l'année 2014. Cette étude intitulée « Inspiring Disruption » analyse les mutations technologiques susceptibles d'avoir un impact significatif sur les entreprises dans les deux prochaines années.

Tech Trends 2014 : Etude Deloitte sur les 10 tendances technologiques pour entreprise

Etude Deloitte : Les Tech Trends 2014 ?

Cette étude Deloitte « Tech Trends » identifie 10 tendances technologiques au service de l'entreprise de l'année 2014.

Ces tendances 2014, regroupées en 2 groupes, illustrent le fort potentiel des technologies dans la transformation des modes de travail, des modèles économiques et des industries.

- Le 1er groupe : Les Tendances de rupture (« disruptors »)
Ils désignent des technologies susceptibles d'avoir un impact positif de long terme sur les capacités informatiques, les processus métiers et parfois même sur les modèles de fonctionnement de l'entreprise.

- Le 2ème groupe : Les Accélérateurs (« enablers »)
Ils désignent des technologies dans lesquelles bon nombre de DSI ont déjà investi du temps et des moyens mais qui méritent un réexamen cette année du fait de certaines évolutions ou de l'émergence de nouveaux débouchés possibles.

Quelles sont les 5 Tendances de rupture (« disruptors ») ?

1) CIO as Venture Capitalist : S'inspirer du capital-risqueur pour transformer le métier
Le DSI doit s'inspirer du capital-risqueur pour la gestion de son portefeuille d'actifs en prenant des risques dans ses investissements.

2) Cognitive Analytics : Améliorer la prise de décision grâce à la technologie
Les machines apprenantes offrent de nouvelles possibilités pour aider et améliorer la prise de décision. Elles ont désormais la capacité d'apprendre de l'expérience.

3) Industrialized Crowdsourcing : Recourir à la force et l'intelligence des foules
L'intelligence collective et les compétences de chacun peuvent être massivement mises à contribution avec des bénéfices en termes de coûts et d'innovation.

4) Digital Engagement : Corriger et revoir l'expérience utilisateur grâce au digital
Avec la « digitalisation » croissante des métiers, l'expérience utilisateur doit être revue en faveur de plus d'engagement et de personnalisation.

5) Wearables : Explorer de nouveaux débouchés pour les métiers
Le potentiel des objets connectés et portés est considérable pour transformer les façons de travailler, de prendre des décisions ou même d'impliquer les acteurs de l'entreprise.

Quels sont les 5 Accélérateurs (« enablers ») ?

6) Technical Debt Reversal : Réduire le passif pour pouvoir investir dans l'avenir
Aborder le problème de la dette technique est indispensable pour développer l'innovation et appréhender sereinement les enjeux digitaux.

7) Social Activation : Passer d'une écoute passive à l'usage actif des réseaux sociaux
Au lieu de surveiller les réseaux sociaux, il faut essayer de changer les perceptions en s'appuyant sur des ambassadeurs pour relayer les messages clés.

8) Cloud Orchestration : Intégrer la nouvelle génération de services cloud
Il est temps d'investir dans les capacités d'intégration et de data management pour développer de nouveaux modèles cloud-to-cloud et cloud-to-core.

9) In-memory Revolution : Gagner en vitesse de traitement par la mémoire vive
La technologie In-memory peut résoudre le conflit entre la multiplication des données et les enjeux métiers demandant un appui en temps réel. C'est une réponse au Big Data.

10) Real-time DevOps : Booster les activités de la DSI
La démarche DevOps en temps réel permet de gagner en rapidité et en agilité pour mieux répondre aux besoins des métiers, qu'elle soit associée avec des méthodologies Agile ou non. Cette démarche consiste à standardiser et automatiser les mises à disposition d'environnements, les développements ou encore les mises en production.

 

Sources :
http://www.deloitte.com
http://www.itrnews.com





Un Français sur cinq utilise le Cloud dans sa vie quotidienne

Les nouvelles technologies et les PME / PMI françaises ?